23/02/2007

back to black

Ciel mon mardi, je l’ai oublié dans la boite à gants. Celui là, je l’oublie, définitivement. Il ne sert à rien, il fait de trop et puis ça rend jaloux. La jalousie, si elle pouvait ne pas exister elle. Je crois que tout serait plus simple. Elle est compliquée à gérer en plus la garce.

IMG_2318

Aujourd’hui, c’est du haut de mon Mont que je vous parle, les choses tournent, une fois de plus. Et ça me rend heureuse ! A croire qu’il n’y a que dans le changement que je me plais. Enfin quand je parle changement, je ne parle pas de refaire un lifting complet de ma vie hein, juste d’une partie. En fait, l’autre face est plutôt épanouissante dans la longévité. Comme sur la lune, 2 faces, 2 piles. Ca en fait 4 mais ça compte pour un demi car c’est la lune, ici, c’est la terre.

Pourtant maintenant que les décisions sont prises. Il est dur de revenir en arrière et c’est souvent à ce moment, qu’une seconde petite voix refait surface pour semer le trouble dans toute la limpidité de votre raisonnement sagement construit.. Et sur lequel toutes vos décisions se sont appuyées.

Excitation et peur du vide.
Et si – ma phrase favorite, celle qui permet tout, qui ouvre toute les portes et laisse ouverte la possibilité que tout existe un jour.

On joue ? Et si.....

15:47 Écrit par Une histoire de go dans mood | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |