19/09/2006

High pressure voltage

On m'avait dit que le milieu dans lequel j'évoluais était particulier.Jusque là, on ne m'avais pas menti.

Les semaines passent et ne se ressemblent pas.
Cette semaine a marqué le retour du stress et de la désagréablerie.
Je sature

Ce pourrait être le plus beau job de la terre, mais lorsqu'on a un gestionnaire incapable de relever ne fut ce qu'une seconde le positif, toujours prêt à critiquer, qui adore vous traiter comme une grosse mErde et qui n'en touche PLUS une.
Comment voulez-vous espérer un peu de plaisir ?

Aujourd'hui, je prendrais bien mes clics et mes clacs et me casser.

R.A.S L.E. B.O.L.

Et dire que ce métier fait rêver, et bien, je dis, continuer à rester sur le fil de l'imaginaire..

14:16 Écrit par Une histoire de go dans mood | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

mhm les métiers qui font rêver.....mwouai mais faut voire l'envers du décor hmmm bhen c'est soit tu supportes soit tu te casses ,allé courage ma belle :)
bisouuus

Écrit par : bio | 19/09/2006

Haut les coeurs... ... fais une pause ! Wè wè, je sais, pas toujours possible. Alors, sois cash.

Écrit par : Boudlard | 21/09/2006

Zut alors!!! Je viens de débarquer moi, c'est quoi ce job fabuleux ?

Écrit par : sweetvinyl | 22/09/2006

Les commentaires sont fermés.