03/07/2006

Et après, le néant

Ouvrir les yeux pour les entendre se battre,
Ce fut dur, ils étaient vifs, déterminés, concernés,
ils ont fini en pleurs
J’ai pu me rendormir

Les chats de gouttière de mon quartier





Ma mine est fatiguée
cernée, doublement cernée

Flash back – Belfort :
Ce week end fut différent des autres à bien des égards. Me voilà plongée au milieu des forêts et des montagnes, pour ce qui allait être un festival. Le cadre est magique, une presqu’île nous accueille pour l’occasion.. Le soir, les jeux de lumières renforcent la sensation d’avoir pénétré un univers onirique. On retrouve ça et là des zones de répis à la foule. Le long du lac, à travers une petite clairière, des cahutes en bois, des lumières bleues et roses jaillissent des bosquets, de légers fumigènes viennent se marier à ces éclairages pour renforcer cet agréable cocon.. La musique résonne agréablement en fond, assez distinctement tout de même pour la vivre. Voici l’univers magique dans lequel je me suis plongée ces derniers jours.













Back to thiS world :
Changement total d’ambiance. C’est de mon bureau que je vous écrit. Je ne sais par quelle chance, je me retrouve seule ce matin. Ca a de quoi faciliter le réveil.. Mais je ne me réveille pas. Je voudrais rester seule et errer aujourd’hui encore. Me remettre un peu de ce ramdam week end. Me retrouver simplement.Toute bonne chose à une fin, la quiétude va bientôt se rompre. Je le sens, je le sais.

Il est parfois difficile de faire la différence
Vlan m’a dit de belles choses hier soir, les plus belles qu’on ne m’aient dites auparavant. Je ressentais les mêmes mots, je les vivais aussi avec cette intensité qui a la capacité de te faire bouger des montagnes. J’ai flotté toute la nuit, le sourire aux lèvres. J’avais fait la révolution dans ma tête. Ce matin, je ne pus m’empêcher d’être déçue lorsque bougon et agacé, le petit Vlan avait perdu toute cette tendresse que j’avais pu lire en lui la veille. Je sais, le travail, ça casse tout, les casse-couilles du matin qui t'empêchent d'émerger en douceur, c'est pire encore. Je ne devrais même pas être surprise, je ne devrais sans doute pas y prêter attention.

Ce lundi, je serais bien restée dans mon lit, J'aurais préféré attaquer le retour à la réalité plus en transition.. Mais les obligations 'professionnelles' sont belle et bien là
C’est donc sur cette sombre note que je reviens sur terre.

Je ne suis plus en vacances.
Tout cela n’était qu’illusion

12:32 Écrit par Une histoire de go | Lien permanent | Commentaires (19) |  Facebook |

Commentaires

L'illusion n'est que tendresse dont l'amour en est la réalité !

Écrit par : Nola | 03/07/2006

nola°° Accepter l'illusion, c'est accepter les retours précipités sur terre ?
J'aimerais que la tendresse soit plus qu'une illusion... :)
L'illusion n'est-elle pas éphémère, tel un mirage ?

Écrit par : gaYa | 03/07/2006

mais le quotidien peut devenir sympa et marrant en y mettant un peu de bonne volonté, non?
Redémarer dans la réalité avec optimisme serais déjà un bon début.
Bonne semaine
Bizz

Écrit par : Bugs | 03/07/2006

^^ je comprend ce que tu veux dire...difficile de quitter certaines ambiances ,un peu magiques pour se replonger dans la réalité...
bisousx

Écrit par : bio | 03/07/2006

summer song : la clitorella (vaginal remix club'in 2) j'ai le clito ki colle
le vagin qui fait des ronds
j'ai le clito ki colle
le trouduc qui sent pas bon
mouillons sur le pont d'avignon
viens avec moi dans la clairière
tu verras mon cul à l'air
et si tu montes jusqu'au grenier
tu pourras me pénétrer
mouilleuse comptine et douce corolle
j'ai le clito ki colle

j'ai le trouduc ki pète
et des morpions à la foufounette
des pellicules su'l crâne
comme toutes les putes de la campagne
si tu me suis au couvent
je te montrerai mon espace vaginaire
et si tu veux voir mon clito
allons nager nues
faisons la ronde juliette
danse avec moi la clitonette
j'ai le trouduc ki pète

Écrit par : pinkoclito | 04/07/2006

"°" Bugs >> Tu as sans doute raison.. ;) Mais t'inquiètes ! La journée s'est bien terminée...
Bio>> Ca va.. la j'suis replongée dans cette bonne vieille semaine et ça va mieux qu'hier.. (J'avais peut être besoin de sommeil ) ..enfin, Vlan soit en congé today rrrrh.

Écrit par : gaYa | 04/07/2006

Bonjour Gaya Duke baigne,coule,ne sait où se mettre.Toi tu peux encore plonger une tête dans la Meuse.
Remets un bonjour à la ville de mon coeur,une caresse a ton compagnon et pour toi un
pichoubisou .

Écrit par : DUKE | 04/07/2006

hey Duke ! Ne fond pas trop au soleil hein !! Faudrait pas que tu disparaisse sous la chaleur..
Perso, j'ai pas trop le coeur a tremper ma tête dans la Meuse - question d'odeur ** ;)
Bonne soirée à toi sir

Écrit par : gaYa | 04/07/2006

bourrage de crâne ... heu de vagin ! pourquoi est ce que des éventuelles mères de famille trouve que leur vagin revet une importance plus capitale à être bourré plutôt qu'à en sortir quelque chose voire ... quelqu'un !

Écrit par : pinkoclito | 04/07/2006

moi, je dis... ...que les vacances se passent dans la tête!

Écrit par : shyriel | 05/07/2006

clitoïdal song (cyprine remix club 2006) pour les frustrées, voici une chanson osée (valable aussi pour les pouttas)
j'ai le clito ki colle
le vagin qui fait des ronds
j'ai le clito ki colle
le trouduc qui sent pas bon
mouillons sur le pont d'avignon
viens avec moi dans la clairière
tu verras mon cul à l'air
et si tu montes jusqu'au grenier
tu pourras me pénétrer
mouilleuse comptine et douce corolle
j'ai le clito ki colle

j'ai le trouduc ki pète
et des morpions à la foufounette
des pellicules su'l crâne
comme toutes les putes de la campagne
si tu me suis au couvent
je te montrerai mon espace vaginaire
et si tu veux voir mon clito
allons nager nues
faisons la ronde juliette
danse avec moi la clitonette
j'ai le trouduc ki pète


Écrit par : pinkoclito | 07/07/2006

p'tit coucou pour te souhaiter un beau we ;)
bisouuuus

Écrit par : bio | 07/07/2006

et alors !! plus de news ,plus un signe de vie ??
tu vas bien ?
bisous bisous ^^

Écrit par : bio | 12/07/2006

Bonjour Gaya Je te cherche et ne te trouve pas.
Pichoubisous

Écrit par : DUKE | 14/07/2006

Arrêt maladie Ici, il y a grève des mots.
Pour un petit temps, même peut-être que ce temps est déjà fini...

Je ne serai pas longue
A tout bientot mes zZamis !

Écrit par : gaYa | 18/07/2006

Maladie des mots Et alors Miss *G* ? Ca glandouille sec au moins dans ton horizon ?

Écrit par : Boudlard | 27/07/2006

Helas il faut bien "bosser" pour pouvoir profiter pleinement et comprendre le sens du mot "vacances". Enfin j'dis ça mais moi, suis qu'une étudiante tout le temps en vacances d'après les préjugés des gens ;)
Bisous a toi, et reviens nous vite :)

Écrit par : Caro | 02/08/2006

allé c'est fini la grève par ici ?;)
bises mam'zelle ^^

Écrit par : bio | 08/08/2006

tout lu ou presque Bravo pour votre blog tout y est et, avec quel humour!
J'ai 73ans j'ai fondé la DDP ( droits et défense des Pensionnés) Certaine de ravailler pour les autres jusqu'au jour, il y a 6 mois j'étais à l'hopital et alors j'ai compris écrire c'est déjà bien mais j'ai tout de mpme failli tout laiser tomber tant j'en ai reçu dans les mirettes A présent je règle mes comptes mais les personnes qui nz peuvent se défendre? Qui ont peur de dire?

Écrit par : jeanflon | 10/04/2009

Les commentaires sont fermés.