26/02/2006

La fille qui aime se créer des problèmes...

C'est moi !

17:53 Écrit par Une histoire de go | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/02/2006

La naïveté nous perdra tous

Hier, journée calme au bureau, mister les boss sont absents, il ne reste que nous 3, "Mademoiselle qui nous quitte", sa remplacante, et moi-même (bleue de la compagnie car cela fait à peine 2 mois maintenant!)
Bref un trio de tête pour tenir les rangs de cette petite société pour laquelle je me donne corps et âmes!


On sonne à la porte :
- "Bonjour, je suis le voisin d'à côté, je viens voir si vous ne pouvez pas me dépanner de 12€ parce que je dois absolument prendre un bus... nananinanana"

Il était bien tombé ! Nous, innocentes, naïves nous étions loin d'oser croire en l'imposture, où du moins, nous l'avions enfui bien loin en nous. Et ne désirant pas montrer au grand jour notre côté craintif et méfiant, nous décidons donc à l'unanimité et par un subtil jeux de regards de lui donner ce qu'il demande.
- "Après tout, c'est M. X du 2 étage du n°15 ! S'il nous le dit, on le croit! "
- "Un petit reçu pour la forme monsieur?"

Et c'est là, lorsqu'il ferme la porte, avec ses sous, son reçu qu'on se dit:
- "m'Enfin ! Peut-etre que c'était pas le voisin..."


Alors...? Parano utile ou inutile ?

-"Allez faisons lui confiance, on est trop méfiante ! Il a promis de ramener les sous avant 16h. donnons lui 'au moins' le bénéfice du doute...."

15h45, 15h59, 16h00, 16h01, 16h10, 16h50,18h00,..
le lendemain,..: RIEN

Comme prévu, Mr X n'est pas revenu, après avoir mené notre petite enquête, on a découvert qu'il n'était pas notre voisin mais qu'il avait subtilisé le nom d'une charmante vieille dame, vivant seule et ne connaissant aucune personne comme Mr X.

Morale de l'histoire: L'abus de gentillesse n'est pas honorable pour la santé..
Comment voulez-vous éviter de vous fermer ?

C'est en tant que femme abusée que je témoigne... :)

Je rigole, je sais juste qu'on ne m'y prendra plus! (normal me direz vous.. ben oui, j'sais..

08:42 Écrit par Une histoire de go | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

21/02/2006

Au commencement

Je voulais attendre
Attendre le déclic, celui qui me pousse à vous écrire.
Il n'est jamais facile de démarrer, de s'y mettre. Pourtant m'y voilà !


Je me présente Mademoiselle G..
Fruitée mais pas trop sucrée.

Figurez-vous que vis un moment capital en ce moment
Je deviens adulte !

Non, non, je sais, ce n'est pas la fin du monde (loin de là), mais c'est un étrange pas à franchir (et ça j'espère que vous en conviendrez).
En fait, jusqu'il y a quelques temps, j'étais plongée dans le 'deni adultien' , je n'aurais pour rien au monde voulu prendre mes responsabilités, quelles qu'elles puissent être.
Je préférais, éviter, oublier, me reposer sur ces gens qui me sont proches (preux chevalier, et la sagrada famiglia)
C'était mon moyen pour échapper à cette réalité qui n'est pas rose tous les jours.
Responsabilité rimait définitivement avec contrainte.

Aujourd'hui pourtant, c'est comme-ci - limite - j'en avais envie (ou plutôt besoin) .. Ce qui d'un côté est bien logique, car si personne ne fait avancer les choses pour vous, ben c'est soit vous, soit le laisser aller simple et total..

Et qui sait où cela peut nous mener ?
No lo sé pardi ! ( mais j'peux peut etre essayer de deviner ??)

Héhé, Sentir qu'on conduit le traineau* ... Wouwah ! j'adore, et vous ?


Evidemment l'essentiel selon moi est de garder le syndrôme Peter Pan pour les meilleurs moments!
Aaah, ça s'est alléchant !






















*Quelle expression bidon, n'est-il pas ? :)

14:08 Écrit par Une histoire de go | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |